Facebook complice !

On m’interdit la publication de ce texte sur fesse de sale bouc !

 

Voyez comme la vérité dérange ce média soi-disant “social” , si vous publiez une controverse qui ne lui est pas agréable, c’est une ingérence et une interdiction de liberté d’expression, des crimes passible de la peine la plus sévère !

Le pilori de l’histoire va se charger de cette engeance maléfique !

Je veux voir les responsables jugés et condamnés à des peines exemplaires, le sang qui couvre leurs mains réclame justice à l’instar de nos gouvernants corrompus !

 

Texte de Valérie Bugault (à partager massivement):

” Une BOMBE

Cliquez sur l’image pour la voir en plus grand ! Outre le fait que les « vaxins » arrivent à péremption en octobre 2021, le Docteur Philippe De Chazourne, médecin de la régul du 15, à l’ile de la Réunion, et Membre du Conseil Scientifique Indépendant nous fait cette déclaration incroyable mais vraie qui pourra peut être nous libérer de ces poisons .

Philippe de Chazournes : “J’ai plusieurs nouvelles intéressantes pour nous tous .
Premièrement, les labos (Pfizer, Moderna, Astra-zenea et Janssen) n’ont pas respecté les protocoles de phase III.
Deuxièmement, sachez qu’aucun des labos n’a renouvelé sa demande d’AMM (autorisation de mise sur le marché) conditionnelle qui devait être faite à 6 mois.
Donc, officiellement, les vaccins actuels N’ONT PAS D AMM !!!
C’est Maître Ludot qui vient de me le dire.
L’ANSM est bien embêtée par les décisions du président ! …
Maitre Ludot va donc assigner en justice le Ministre de la Santé et tous les labos !
Pas d’AMM (autorisation de mise sur le marché) pas, de vaccination obligatoire ?
Me Emmanuel Ludot : avocat au barreau de Reims, spécialisé dans les contentieux

– Dr De Chazournes Philippe

Adresse : Rue St Joseph Ouvrier 6, 97400 Saint-Denis, France
Téléphone : +33 2 62 30 33 70

Diffusez largement cela et contactez maître Ludot pour vos démarches individuelles”

Moralité : même le diable se prend les pieds dans les méandres de l’administration Française !”

CENSURE SUR FACEBOOK !

 

 

Dénoncer l’infamie d’un pouvoir avec une phrase d’hitler et une de philippe très similaires et on me censure mais je n’ai pas dit ces mots je ne fais que les partager – mais comme la vérité dérange à notre époque !Vous le savez la censure est partout nous vivons sous un régime autoritaire qui veut tout contrôler – mais comme vous le constatez chaque jour ce régime est d’une inefficacité coupable, ces gens ne méritent par leur place ni leur salaire – dans le pays le plus taxé au monde nous n’avons pas par négligence volontaire les moyens sanitaires nécessaires pour affronter cette crise – tout les moyens sont bons pour rendre muette toute contestation – le confinement lui même est une aberration l’Allemagne n’a pas procédé comme cela et à beaucoup moins de victimes – donc ceux qui nous dirigent ont lourdement fauté – ils sont coupables de mensonges d’abord – d’inaptitude ensuite !

Patient bizarre : elle urine de l’alcool sachant que d’autres fabriquent de la bière dans leurs intestins que nous fabriquons dans notre cerveau aussi du THC ( molécule active du cannabis )

 Un article de FUTURA SCIENCE ! Surprenant et qui remet en cause les contrôles d’alcoolémies qui comme les contrôles de cannabis sont souvent faux, ma .
Une Américaine de 61 ans s’est vu refuser une greffe de foie sous prétexte qu’elle était alcoolique. Sauf que les taux élevés d’alcool retrouvés dans ses urines étaient dus à la fermentation d’une levure dans sa vessie. Il s’agit du premier cas au monde de syndrome d’auto-fermentation urinaire.
Vous avez peut-être déjà étendu parler du syndrome de fermentation intestinale, ou syndrome d’auto-brasserie, que nous avions relaté en 2018. Un trouble étonnant qui rend les personnes ivres alors même qu’elles n’ont bu aucune goutte d’alcool. Cette maladie, liée à des levures se développant dans l’intestin et transformant le glucose en éthanol, n’a été rapportée qu’à de très rares reprises dans la littérature médicale. Des médecins américains viennent aujourd’hui d’identifier un cas encore plus rare, et même unique, de syndrome d’auto-fermentation de la vessie, où une patiente urine littéralement de l’alcool. C'eux qui vous contrôlent !Dans un pays où la violence policière fait plus de victimes que drogues et alcool réunis – C’est eux qui vous contrôlent chercher l’erreur !
Soupçonnée de boire en cachette — Relatée dans la revue Annals of Internal Medecine, la mésaventure de cette patiente, âgée de 61 ans, commence lorsqu’elle demande à être inscrite sur une liste d’attente de greffe de foie, en raison d’une cirrhose avancée et d’un diabète mal contrôlé. Problème : ses analyses révèlent systématiquement des taux d’alcool très élevés dans les urines, supérieurs à 39,1 mmol/L (180 mg/dL). Des taux qui correspondent normalement à une consommation importante et récente d’alcool. Malgré ses dénégations répétées de toute prise d’alcool, la sexagénaire se voit refuser par deux fois son inscription sur liste d’attente de greffe, les médecins lui conseillant de suivre d’abord une cure de désintoxication. 
la suite ici : Article à lire